Titre François-Joseph Bélanger (1744-1818) : Architecture et société de l’Ancien Régime à la Restauration, "Un sanctuaire pour le Dieu Apis : le projet d’abattoir de Rochechouart (1810)"
Type de publicationPrésentation
Année de publication2019
AuteursPauline Chougnet
Mots clésabattoirs; architecture
Résumé

Entre 1802 et 1810, une série de décrets visent à contrôler l’abattage du bétail à Paris. Jusque-là réglementé par la corporation des bouchers, l’abattage est en réalité pratiqué par chacun d’eux derrière son étal et dans son arrière-cour, entraînant dans les rues des « ruisseaux de sang, des miasmes putrides, et des matières animales entassées[1] ». François-Joseph Bélanger, fort de l’expertise de son oncle Paul Hubert, boucher, et de son père, négociant, soumet un mémoire à l’Empereur en 1805, pour la construction d’échaudoirs à Paris[2]. Bélanger ne se voit finalement confier qu’un abattoir sur les cinq que l’on décide de construire à Paris en 1810 : c’est l’abattoir de Montmartre, dans le haut de la rue de Rochechouart et près de la barrière du même nom. Il en conçoit les plans, pour la plupart conservés au département des Estampes et de la photographie, et en délègue la construction dès 1811 à l’architecte Poidevin pour pouvoir se consacrer à la coupole de la halle au blé. L’ensemble de bâtiments (abattoirs, fondoirs, échaudoirs, bouveries, bergeries, fontaine etc.), qui couvrait un quadrilatère de plus de 30 000m2, fut détruit en 1867, après la construction des abattoirs de La Villette. La communication visera à établir l’apport personnel de Bélanger dans le programme de construction de cet abattoir, son articulation avec les directives du Conseil des bâtiments civils et la construction des quatre autres abattoirs parisiens contemporains, tous achevés en 1818 (Roule, Villejuif, Grenelle, Ménilmontant). Si Bélanger défend ici un programme d’architecture rationnelle, qu’il envisage d’un point de vue d’exploitant (son programme de 1805 comprend non seulement la construction des bâtiments mais aussi leur exploitation par une société qu’il dirigerait), il porte un soin tout particulier au décor et à l’iconographie. L’espace public conçu par Bélanger est tout à la fois moderne et antique, règne du Dieu Apis et espace de la ville contemporaine, où « 24 bouchers travaillant peuvent se succéder d’heure en heure[3] ».  [1] Louis Bruyère, Etudes relatives à l’art des constructions, 1823-1828, VIe Recueil, Abattoirs et boucheries, p. 2[2] François-Joseph Bélanger, « Projet d’établissement d’échaudoirs publics, dans lesquels tous les bouchers de Paris seraient tenus d’amener leurs bestiaux », B.H.VP, N.A, ms. 182, fol 78-81[3] Plan général et détaillé de l’abattoir de première classe qui se construit rue de Rochechouart […] 1er juillet 1809, estampe aquarellée, BnF Est, Réserve HA-58(1)-FT 5)

Texte complet

  

Champ de recherche: 
francoisjoseph belanger 17441818 architecture et societe de lancien regime a la restauration un sanctuaire pour le dieu apis le projet dabattoir de rochechouart 1810 p styletextalignjustify margin0cm 0cm 10ptnbsppdivdiv idftn3nbspdivdiv p styletextalignjustify margin0cm 0cm 10ptspan stylefontsize11ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquotentre 1802 et 1810 une serie de decrets visent a controler labattage du betail a paris jusquela reglemente par la corporation des bouchers labattage est en realite pratique par chacun deux derriere son etal et dans son arrierecour entrainant dans les rues des nbspruisseaux de sang des miasmes putrides et des matieres animales entasseesa hrefftn1 nameftnref1 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize110ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot1spanspanspanspanspananbsp francoisjoseph belanger fort de lexpertise de son oncle paul hubert boucher et de son pere negociant soumet un memoire a lempereur en 1805 pour la construction dechaudoirs a parisa hrefftn2 nameftnref2 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize110ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot2spanspanspanspanspana belanger ne se voit finalement confier quun abattoir sur les cinq que lon decide de construire a paris en 1810nbsp cest labattoir de montmartre dans le haut de la rue de rochechouart et pres de la barriere du meme nom il en concoit les plans pour la plupart conserves au departement des estampes et de la photographie et en delegue la construction des 1811 a larchitecte poidevin pour pouvoir se consacrer a la coupole de la halle au ble lensemble de batiments abattoirs fondoirs echaudoirs bouveries bergeries fontaine etc qui couvrait un quadrilatere de plus de 30nbsp000msup2sup fut detruit en 1867 apres la construction des abattoirs de la villette spanspanspanpp styletextalignjustify margin0cm 0cm 10ptspan stylefontsize11ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquotla communication visera a etablir lapport personnel de belanger dans le programme de construction de cet abattoir son articulation avec les directives du conseil des batiments civils et la construction des quatre autres abattoirs parisiens contemporains tous acheves en 1818 roule villejuif grenelle menilmontant si belanger defend ici un programme darchitecture rationnelle quil envisage dun point de vue dexploitant son programme de 1805 comprend non seulement la construction des batiments mais aussi leur exploitation par une societe quil dirigerait il porte un soin tout particulier au decor et a liconographie lespace public concu par belanger est tout a la fois moderne et antique regne du dieu apis et espace de la ville contemporaine ou nbsp24 bouchers travaillant peuvent se succeder dheure en heurea hrefftn3 nameftnref3 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize110ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot3spanspanspanspanspananbsp spanspanspanpdivnbsphr size1 width33 alignleftdiv idftn1p classmsofootnotetext stylemargin0cm 0cm 00001ptspan stylefontsize10ptspan stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquota hrefftnref1 nameftn1 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize100ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot1spanspanspanspanspana louis bruyere ietudes relatives a lart des constructionsi 18231828 visupesup recueil abattoirs et boucheries p 2spanspanpdivdiv idftn2p classmsofootnotetext stylemargin0cm 0cm 00001ptspan stylefontsize10ptspan stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquota hrefftnref2 nameftn2 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize100ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot2spanspanspanspanspana francoisjoseph belanger nbspprojet detablissement dechaudoirs publics dans lesquels tous les bouchers de paris seraient tenus damener leurs bestiauxnbsp bhvp na ms 182 fol 7881spanspanpdivdiv idftn3p classmsofootnotetext stylemargin0cm 0cm 00001ptspan stylefontsize10ptspan stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquota hrefftnref3 nameftn3 titlespan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan classmsofootnotereference styleverticalalignsuperspan stylefontsize100ptspan stylelineheight115span stylefontfamilyquotcalibriquotquotsansserifquot3spanspanspanspanspana iplan general et detaille de labattoir de premiere classe qui se construit rue de rochechouarti 1supersup juillet 1809 estampe aquarellee bnf est reserve ha581ft 5spanspanpdivdiv chougnet pauline architecture abattoirs
Retour en haut de page