TitreLa Bibliothèque (populaire) communale de Vernon : une tentative originale de transmission des savoirs dans une petite ville de province sous le Second Empire libéral
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2018
AuteursAgnès Sandras
Nom du colloque143e congrès, Paris, 2018 - La transmission des savoirs
Date de la réunion2018/04/26
OrganisateurComité des travaux historiques et scientifiques
Lieu du colloqueParis, Institut national des langues et civilisations orientales
Résumé

L’implantation de la pionnière Bibliothèque des amis de l’instruction du troisième arrondissement parisien s’accompagne d’une fondation de bibliothèques populaires expérimentales en milieu rural (Hortes, Haute-Marne) et dans une petite ville de province (Vernon, Eure). À Vernon, le registre des délibérations conservé par la bibliothèque municipale et divers courriers figurant dans les Archives municipales permettent de saisir toute la difficulté de cette transmission des savoirs inédite. Quels livres choisir ? Qui doit les choisir ? Par quels moyens encourager l’emprunt des ouvrages ? L’accès à la bibliothèque doit-il être gratuit ou payant ?

Champ de recherche: 
la bibliotheque populaire communale de vernon une tentative originale de transmission des savoirs dans une petite ville de province sous le second empire liberal 143e congres paris 2018 la transmission des savoirs 20180426 plimplantation de la pionniere bibliotheque des amis de linstruction du troisieme arrondissement parisien saccompagne dune fondation de bibliotheques populaires experimentales en milieu rural hortes hautemarne et dans une petite ville de province vernon eure vernon le registre des deliberations conserve par la bibliotheque municipale et divers courriers figurant dans les archives municipales permettent de saisir toute la difficulte de cette transmission des savoirs inedite quels livres choisir qui doit les choisir par quels moyens encourager lemprunt des ouvrages lacces a la bibliotheque doitil etre gratuit ou payant p paris institut national des langues et civilisations orientales agnes sandras
Retour en haut de page