TitreUn air de Bohême: Franz-Xaver Richter et le motet français
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2019
AuteursRomain Feist
Nom du colloqueLa France et les Pays tchèques aux XVIIe et XVIIIe siècles : croisements et influences dans la vie musicale
Date de la réunion2019/04/08
OrganisateurCentre de musique baroque de Versailles ; Festival d’été de musique ancienne de Prague (Collegium Marianum)
Lieu du colloqueParis, Ambassade de la République tchèque à Paris
Résumé

Franz-Xaver (František Xaver) Richter s’est fait une place dans l’histoire de la musique en tant que pionnier de la sym - phonie et du quatuor à cordes, alors qu’il était au service du Prince-électeur de Mannheim, Carl Theodor, de 1746 à 1769. Une grande partie de son activité sera pourtant dévolue à la musique d’église. Formé au contrepoint et au style sévère par Bohuslav Cˇ ernohorský, admirateur de Johann Joseph Fux et Antonio Caldara, deux héritiers décla - rés du «style à la Palestrina» venu de la Contre-réforme, il put se consacrer quasi-exclusivement à son genre de prédilection lorsqu’il fut engagé, en avril 1769, en qualité de Maître de chapelle à la cathédrale de Strasbourg. La production musicale de Franz-Xaver Richter s’adapte alors au goût français. Le compositeur doit également fournir de la musique pour des circonstances officielles, et son activité est le reflet des événements politiques du temps: visite de la future reine Marie-Antoinette en 1770, naissance du Dauphin Louis-Joseph en 1781 ou célébrations du cente - naire de la restitution de la cathédrale de Strasbourg au culte catholique la même année. Davantage que les quelque trente-quatre messes qu’il écrivit durant les deux décen - nies passées dans la capitale alsacienne, ce sont ainsi les quarante-cinq motets, dont les partitions et les parties séparées sont principalement conservées à la Bibliothèque de l’Union Sainte-Cécile à Strasbourg, qui sont les plus représentatifs des influences tant tchèque qu’allemande et française qui ont imprégné l’œuvre du compositeur, et dont on rendra compte dans le cadre de cette communication.

Champ de recherche: 
un air de boheme franzxaver richter et le motet francais la france et les pays tcheques aux xviie et xviiie siecles croisements et influences dans la vie musicale 20190408 pfranzxaver frantiek xaver richter sest fait une place dans lhistoire de la musique en tant que pionnier de la sym phonie et du quatuor a cordes alors quil etait au service du princeelecteur de mannheim carl theodor de 1746 a 1769 une grande partie de son activite sera pourtant devolue a la musique deglise forme au contrepoint et au style severe par bohuslav c ernohorsky admirateur de johann joseph fux et antonio caldara deux heritiers decla res du style a la palestrina venu de la contrereforme il put se consacrer quasiexclusivement a son genre de predilection lorsquil fut engage en avril 1769 en qualite de maitre de chapelle a la cathedrale de strasbourg la production musicale de franzxaver richter sadapte alors au gout francais le compositeur doit egalement fournir de la musique pour des circonstances officielles et son activite est le reflet des evenements politiques du temps visite de la future reine marieantoinette en 1770 naissance du dauphin louisjoseph en 1781 ou celebrations du cente naire de la restitution de la cathedrale de strasbourg au culte catholique la meme annee davantage que les quelque trentequatre messes quil ecrivit durant les deux decen nies passees dans la capitale alsacienne ce sont ainsi les quarantecinq motets dont les partitions et les parties separees sont principalement conservees a la bibliotheque de lunion saintececile a strasbourg qui sont les plus representatifs des influences tant tcheque quallemande et francaise qui ont impregne luvre du compositeur et dont on rendra compte dans le cadre de cette communicationp paris ambassade de la republique tcheque a paris romain feist
Retour en haut de page