Exporter 534 resultats:
[ Auteur(Asc)] Titre Type Année
Filtres: Première Lettre Du Nom De Famille est P  [Clear All Filters]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 
P
Maxime Préaud et Tristan Tzara, Bracelli. Gravures. Paris: Chêne, 1975, p. 103 p.
Présentation et catalogue de l'oeuvre par Maxime Préaud. Propos sur Giovanni Battista Bracelli par Tristan Tzara
Maxime Préaud, « L'horoscope de Baudoin de COurtenay, emprereur latin d'Orient, édité et annoté d'après le ms. fr. 1353 de la Bibliothèque nationale », Anagrom, nᵒ 3-4, p. 9-45, 1973.
Maxime Préaud, « L'Académie des sciences et des beaux-arts : le testament graphique de Sébastien Leclerc », Racar, vol. 10, nᵒ 1, p. 73-81, 1983.
Maxime Préaud, « Les méthodes de travail d’un astrologue du XVe siècle, Conrad Heingarter », Positions des thèses soutenues par les élèves de la promotion de 1969 pour obtenir le diplôme d'archiviste-paléographe, p. 143-149, 1969.
Maxime Préaud, Les Astrologues à la fin du Moyen Âge, vol. Collection Lattès-histoire. Groupes et sociétés. Paris: J.-C. Lattès, 1984, p. 247 p.
Maxime Préaud et Jean-Michel Papillon, « Préface », in Traité historique et pratique de la gravure en bois, Paris: Éd. des Archives contemporaines, 1985.
Maxime Préaud, « La sorcière de Noël », Hamsa, vol. L'ésotérisme d'Albrecht Dürer, nᵒ 7-8, 1979.
Maxime Préaud, « L'atelier de Michel Roncerel, à Vernon », Les Nouvelles de l'estampe, vol. 2012-2013, nᵒ 241, p. [58]–63, 2012.
Maxime Préaud, « Hommage à David P. Becker », Les Nouvelles de l'estampe, vol. automne, nᵒ 236, p. 100-101, 2011.
Maxime Préaud et George Starkey, « Traduction, variantes [des textes latins et anglais] et notes bibliographiques », in L'Entrée ouverte au palais fermé du roi, vol. Bibliotheca hermetica, Paris: Retz, 1976.
Maxime Préaud, Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle. 8. 1, Sébastien Leclerc. Paris: Bibliothèque nationale, 1980, p. 341.
Maxime Préaud et Florian Rodari, Anatomie de la couleur : l'invention de l'estampe en couleurs : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, 27 février-5 mai 1996, Lausanne, Musée olympique, 22 mai-1er septembre 1996]. Paris ; Lausanne: Bibliothèque nationale de France ; Musée olympique de Lausanne, 1996, p. 151 p/.
Maxime Préaud, « Le vielleux d'Alexandre le Grand », Revue de la Bibliothèque nationale de France, nᵒ 38, p. 81-87, 2011.
Maxime Préaud et Didier Goldschmidt, L'atelier de Yannis Markantonakis. Paris: Prodromus, 2006, p. 31.
Maxime Préaud, Dominique Lesourd, et Jean-Pol Chadourne, « "Les sorciers du Carroi Marlou", procès de sorcellerie (1582-1583), publié d'après le ms. de la Bibliothèque nationale », Anagrom, nᵒ 1-9, p. 1972-1981, 1980.
Maxime Préaud, « Préface », in "L'oeil du graveur" : Albert Flocon présente ses livres et quelques ouvrages anciens de son choix : Paris, La Conciergerie, [21 au 23 juin] 1985 , Paris: SLAM, 1985.
Maxime Préaud, Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle. Tome 13, Pierre Lepautre. Paris: Bibliothèque nationale de France, 2008, p. 382.
Maxime Préaud, « La mort pirate », in Stefano Della Bella : 1610-1664 : [exposition], Caen, Musée des beaux-arts, 4 juillet-5 octobre 1998, Caen ; Paris: Musée des beaux-arts de Caen : Réunion des musées nationaux, 1998, p. 27-29.
Maxime Préaud et Michel Roncerel, Petit coeur du mort. [Paris]: Manière noire, 2001, p. 22-[9] p.
 4 manières noires originales et 8 vignettes en fac-sim. de Michel Roncerel
Maxime Préaud, « Enrique Marin », Les Nouvelles de l'estampe, vol. décembre-février, nᵒ 233-234, p. 70, 2010.
Maxime Préaud, « Les almanachs muraux illustrés sous le règne de Louis XIV : propagande et communication par l'image », in Dessin de presse : patrimoine vivant d'hier et d'aujourd'hui, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Petit auditorium, 2009.
Maxime Préaud, « Érik Desmazières, présence actuelle du passé », Les Nouvelles de l'estampe, vol. printemps, nᵒ 238, p. 77-[78], 2012.
Maxime Préaud, « "De Melencolia D." (La Mélancolie diabolique) », Cahiers de Fontenay, nᵒ 11-12, p. 122-135, 1978.
Maxime Préaud, « Les arts de l’estampe en France au XVIIe siècle : panorama sur trente ans de recherches », Perspective, nᵒ 3, p. 357-390, 2009.
Maxime Préaud, « Saturne, Satan, Wotan et saint Antoine ermite », Cahiers de Fontenay, nᵒ 33, p. 81-102, 1983.

Pages

Retour en haut de page