TitreLes contes de fées en images
Type de publicationArticle de colloque/conférence
Année de publication2014
AuteursCarine Picaud-Piffault, Olivier Piffault
Nom du colloqueLes matinées du patrimoine
Date de la réunion2014/10/10
OrganisateurBibliothèque nationale de France. Centre national de la littérature pour la jeunesse
Lieu du colloqueParis, Bibliothèque nationale de France
Résumé

Depuis le XVIIe siècle, l'univers des contes de fées n'a cessé d'inspirer de nombreux illustrateurs. L’imagerie du conte a évolué, suivant l’histoire du livre, de l’image et de l’album, mais avec une portée particulière due à la nature de ce genre de récit. Se résumant d’abord à un frontispice générique et une vignette en tête de chaque conte, l’image vient peu à peu se juxtaposer au texte, prend une importance croissante jusqu’à devenir parfois la narratrice principale. Chez les plus grands artistes, l’image ne se contente pas d’illustrer, mais ouvre  un monde et donne vie à la féerie.Magie et puissance de la nature, mais aussi mystère, noirceur, humour ou parodie, tels sont quelques-uns des thèmes explorés à travers les imaginaires d’artistes du monde entier.

Champ de recherche: 
les contes de fees en images les matinees du patrimoine 20141010 divdepuis le xviie siecle lunivers des contes de fees na cesse dinspirer de nombreux illustrateurs limagerie du conte a evolue suivant lhistoire du livre de limage et de lalbum mais avec une portee particuliere due a la nature de ce genre de recit se resumant dabord a un frontispice generique et une vignette en tete de chaque conte limage vient peu a peu se juxtaposer au texte prend une importance croissante jusqua devenir parfois la narratrice principale chez les plus grands artistes limage ne se contente pas dillustrer mais ouvrenbsp un monde et donne vie a la feeriedivdivmagie et puissance de la nature mais aussi mystere noirceur humour ou parodie tels sont quelquesuns des themes explores a travers les imaginaires dartistes du monde entierdiv paris bibliotheque nationale de france carine picaudpiffault olivier piffault
Retour en haut de page