TitreLa renaissance du château de Mouchy (1855-1866)
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2015
AuteursSophie Derrot
JournalLivraisons d'histoire de l'architecture
Numéro29
Date de publication2015/06
ISSN1960-5994
Mots clésarchitecture; France; ornement; XIXe siècle
Résumé

Tout proche de la résidence royale puis impériale de Compiègne, le château de Mouchy, dans l’Oise, ainsi que son domaine, est embelli et agrandi au XIXe siècle, sur la volonté de la famille de Noailles. Au milieu du siècle, Henri de Noailles puis son fils, Antoine, ducs successifs de Mouchy, confient le chantier au jeune architecte Hippolyte Destailleur. Celui-ci emploie pour le seconder le sculpteur-ornemaniste Michel Liénard et son atelier, sur ce chantier qui mêle restauration et construction. La seconde moitié du siècle voit se succéder deux grandes phases de travaux, entre 1855 et 1866, qui visent à redonner au château historique de la Renaissance le prestige d’une grande demeure nobiliaire. Fins connaisseurs du style Renaissance, Destailleur et Liénard recréent un décor sculpté à l’aulne de cette volonté de faste, en s’inspirant de modèles historiques et du rayonnement de la famille commanditaire. Le chantier de Mouchy prend une place toute particulière dans la carrière des deux hommes. Pour Liénard, il s’agit de la dernière pierre à une carrière couronnée par le succès et la reconnaissance ; pour Destailleur, Mouchy signe des débuts flamboyants dans le domaine de la construction nobiliaire. Aujourd’hui détruit, le château de Mouchy a laissé des traces dans un autre bâtiment, Waddesdon Manor, cousin anglais également construit par Destailleur et le successeur de Liénard, Alfred Doussamy, pour le baron Ferdinand de Rothschild.

Champ de recherche: 
la renaissance du chateau de mouchy 18551866 livraisons dhistoire de larchitecture 201506 ptout proche de la residence royale puis imperiale de compiegne le chateau de mouchy dans loise ainsi que son domaine est embelli et agrandi au xixe siecle sur la volonte de la famille de noailles au milieu du siecle henri de noailles puis son fils antoine ducs successifs de mouchy confient le chantier au jeune architecte hippolyte destailleur celuici emploie pour le seconder le sculpteurornemaniste michel lienard et son atelier sur ce chantier qui mele restauration et construction la seconde moitie du siecle voit se succeder deux grandes phases de travaux entre 1855 et 1866 qui visent a redonner au chateau historique de la renaissance le prestige dune grande demeure nobiliaire fins connaisseurs du style renaissance destailleur et lienard recreent un decor sculpte a laulne de cette volonte de faste en sinspirant de modeles historiques et du rayonnement de la famille commanditaire le chantier de mouchy prend une place toute particuliere dans la carriere des deux hommes pour lienard il sagit de la derniere pierre a une carriere couronnee par le succes et la reconnaissance pour destailleur mouchy signe des debuts flamboyants dans le domaine de la construction nobiliaire aujourdhui detruit le chateau de mouchy a laisse des traces dans un autre batiment waddesdon manor cousin anglais egalement construit par destailleur et le successeur de lienard alfred doussamy pour le baron ferdinand de rothschildp sophie derrot architecture france ornement xixe siecle
Retour en haut de page