TitreHomère, Virgile, indignez-vous !
Type de publicationLivre
Année de publication2015
AuteursThierry Grillet
Nombre de pages95 p.
EditeurFirst
VilleParis
Résumé

Les langues mortes vont-elles mourir une deuxième fois ? Jusque quand laissera-t-on les élites, d'hier ou d'aujourd'hui, mettre au placard ce patrimoine invisible, mais bien réel, sur lequel nous n'avons aucun droit, et surtout pas celui d'en priver les générations futures ? Nous ne sommes pas propriétaires des Humanités - langues anciennes et culture - juste légataires et responsables, à ce titre, de leur transmission. Quelle curieuse conception de l'égalité que celle qui consiste à supprimer des disciplines, ou à les réduire, au motif qu'elles favoriseraient les élèves issus de familles aisées ? Faut-il donc brûler nos héritages culturels et se féliciter ensuite d'obtenir une égalité par soustraction ? Tocqueville avait prophétisé que les démocraties ne haïraient rien tant que les grands hommes. Il ne savait pas que cette haine de l'éminence couvrirait tout ce qui peut concourir à élever l'homme. Cette charge contre les ennemis du grec et du latin n'est pas l'oeuvre d'un « décliniste », ni celle d'un nostalgique des déclinaisons latines. C'est la réflexion d'un citoyen, - ni enseignant, ni partisan - qui s'interroge sur le rôle de la culture classique dans la formation d'un homme. Péguy disait déjà en son temps que rien n'était plus vieux que le journal du matin et qu'Homère était toujours jeune. Il semble bien que notre époque, tout acquise qu'elle est au « présentisme », à cette religion de l'actualité, ait pris le parti inverse. Mais pour quels résultats ? Les auteurs : Ancien élève de l'École normale supérieure, Thierry Grillet est directeur de la Diffusion culturelle de la BNF. Il a été chroniqueur au Nouvel Observateur, journaliste à Libération et au Monde, puis dans un groupe de journaux européens (La Repubblica, El Pais, The Independent et Süddeusche Zeitung) producteur à France-Culture, directeur éditorial du Centre Pompidou et maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris.

Champ de recherche: 
homere virgile indignezvous ples langues mortes vontelles mourir une deuxieme fois jusque quand laisseraton les elites dhier ou daujourdhui mettre au placard ce patrimoine invisible mais bien reel sur lequel nous navons aucun droit et surtout pas celui den priver les generations futures nous ne sommes pas proprietaires des humanites langues anciennes et culture juste legataires et responsables a ce titre de leur transmission quelle curieuse conception de legalite que celle qui consiste a supprimer des disciplines ou a les reduire au motif quelles favoriseraient les eleves issus de familles aisees fautil donc bruler nos heritages culturels et se feliciter ensuite dobtenir une egalite par soustraction tocqueville avait prophetise que les democraties ne hairaient rien tant que les grands hommes il ne savait pas que cette haine de leminence couvrirait tout ce qui peut concourir a elever lhomme cette charge contre les ennemis du grec et du latin nest pas loeuvre dun decliniste ni celle dun nostalgique des declinaisons latines cest la reflexion dun citoyen ni enseignant ni partisan qui sinterroge sur le role de la culture classique dans la formation dun homme peguy disait deja en son temps que rien netait plus vieux que le journal du matin et quhomere etait toujours jeune il semble bien que notre epoque tout acquise quelle est au presentisme a cette religion de lactualite ait pris le parti inverse mais pour quels resultats les auteurs ancien eleve de lcole normale superieure thierry grillet est directeur de la diffusion culturelle de la bnf il a ete chroniqueur au nouvel observateur journaliste a liberation et au monde puis dans un groupe de journaux europeens la repubblica el pais the independent et sddeusche zeitung producteur a franceculture directeur editorial du centre pompidou et maitre de conferences a linstitut detudes politiques de parisp paris thierry grillet
Retour en haut de page